Archives

Catégories

Prendre du silicium organique en complément : Les 6 questions à se poser

18/12/2019
Prendre du silicium organique en complément : Les 6 questions à se poser

Le silicium organique en complément fait beaucoup parler de lui pour ses vertus. Alors pourquoi est-il si bénéfique et comment l’utiliser ? On vous dit tout en 6 questions/réponses pour mieux comprendre !


 


Pourquoi a-t-on besoin de Silicium ?


Le silicium est un minéral essentiel au bon fonctionnement de notre organisme. Il est réparti dans tout notre corps, principalement dans les os, les tissus conjonctifs comme les cartilages et les tendons, les vaisseaux sanguins, la peau, les ongles et les cheveux. Indispensable à la vie, le silicium stimule la production du collagène et de l’élastine, éléments essentiels au renouvellement des fibres élastiques du corps.


Parce qu’il maintient l’hydratation des tissus, il est autant indiqué pour assouplir nos articulations que pour tonifier et raffermir notre peau. Enfin, le silicium intervient de manière déterminante dans l’assimilation du magnésium et du calcium ;  il est donc indispensable pour une bonne minéralisation  des os : notre mobilité et notre souplesse en dépendent !



Pourquoi la quantité de silicium présent dans notre organisme diminue au fil des ans ?


Avec l’âge, le capital de silicium présent dans l’organisme diminue progressivement sans qu’il soit possible pour celui-ci d’en recréer naturellement. Ce déficit entraîne irrémédiablement le vieillissement de l’organisme et la dégénérescence des cellules.


Cette diminution s’explique par deux facteurs :



  •         La diminution des apports : notre alimentation de plus en plus raffinée est appauvrie en minéraux et ne parvient plus à combler la perte en silicium que nous connaissons avec l’âge.

  •         La baisse de l’assimilation : notre capacité à stocker le silicium diminue considérablement en vieillissant.


 


Comment est fabriqué le silicium organique ?


À l’état naturel, le silicium est minéral, inerte et ne contient aucun carbone. Il n’est pas soluble et donc n’est pas absorbé par l’organisme. Pour passer de la minéralité à la matière organique,  la présence du carbone est indispensable.  


Nous devons à  Norbert DUFFAUT docteur en chimie organique, de nombreuses recherches sur la famille des silanols. Dans  les années 1960 il incorpore le silicium minéral dans une structure moléculaire carbonée : le monométhylsilanetriol. Cette  molécule de synthèse  est hydrosoluble et parfaitement assimilable par l’organisme humain grâce à sa fonction méthyle carbonée. Le Silicium OR monométhylsilanetriol présente donc un taux d’absorption digestive très élevée. 


 


Quand prendre du silicium en complément ?


Pour les personnes de plus de 45 ans ou qui ont des douleurs telles que des articulations douloureuses ou des tendinites, il est conseillé de faire une cure d'attaque puis une cure d'entretien pour que le stock de silicium ne diminue pas dans l’organisme. Si le silicium organique permet aux seniors de préserver leur bien-être musculaire et osseux, il favorise pour les adultes de plus de 30 ans, la beauté de la peau, des ongles et des cheveux.


Existe-t-il des risques de surdosage en silicium ?


Le silicium organique peut être pris toute l'année si besoin. Il n'y a pas de risque d'excès si vous respectez les prescriptions. L'excès de silicium est directement éliminé par les reins, il ne présente donc pas de risque pour l'organisme sauf dans les cas d'insuffisance rénale.


Par principe de précaution, le silicium organique n’est pas recommandé pour les femmes enceintes et allaitantes et les personnes sous traitement anticoagulants, aucune étude ayant été faite sur ces publics particuliers.


Comment prendre du silicium organique en complément alimentaire ?


Le silicium organique en complément alimentaire exercera une action régénérante en interne. Il va permettre de maintenir la souplesse et l’élasticité de vos tissus conjonctifs en activant la synthèse de l’élastine et du collagène. Notre solution buvable Silicium Or est un excellent moyen de préserver votre capital silicium pour prévenir et soulager de nombreuses pathologies invalidantes liées au vieillissement : arthrite, ostéoporose, tendinites et rhumatismes.


 


QENOA vous conseille :



  •         Pour une cure d’attaque (dans le cas d’une arthrose avancée par exemple) : 2 x 500 ml au printemps et à l’automne de préférence ;

  •         Pour une cure d’entretien : 1 x 500 ml au printemps et à l’automne de préférence. Le silicium organique voit son absorption décuplée lorsqu’il est pris à distance des repas.



Notre conseil d’utilisation :


Prise quotidienne de 15 ml en une seule prise, l’estomac vide autant que possible et de préférence au coucher pour une meilleure assimilation. Pensez à garder en bouche la dose de silicium pendant quelques dizaines de secondes avant d’avaler.


 


Vous avez envie de découvrir plus en détail les vertus thérapeutiques du silicium organique ?


Poursuivez votre lecture ici : « Le silicium organique, pourquoi est-il indispensable ? » 




Recette de l'Hiver by Laurent MARIOTTE


                                                     Recette HIver


Saint jacques aux endives


Pour 4 personnes


Préparation : 30 min


Cuisson : 30 min


Ingrédients :


-          12 coquilles Saint-Jacques


-          3 endives


-          80 g de beurre


-          25cl de crème liquide


-          1 cuil. à café de sucre en poudre


-          Quelques pluches de cerfeuil pour le décor


-          Sel et poivre du moulin


Pour la sauce :


-          150g de beurre


-          2 échalotes


-          5 cuil. à soupe de vin blanc sec


-          3 cuil. à soupe de vinaigre de cidre


-          Sel et poivre blanc


1/ Demandez à votre poissonnier d’ouvrir les Saint-Jacques et de vous remettre les noix. Rincez abondamment les noix à l’eau fraiche pour retirer tout le sable, puis égouttez-les sur du papier absorbant. Selon leur taille, coupez-les en deux ou trois lamelles dans l’épaisseur.


2/ Eliminez les feuilles extérieures des endives et retirez le petit cône d’amertume de la base. Rincez-les, séchez-les et coupez-les en deux, puis en longues lanières dans le sens de la longueur. Mettez-les dans une sauteuse avec 50g de beurre, le sucre, du sel et du poivre, couvrez et faites cuire 15 minutes à petite ébullition, en remuant  de temps en temps. Ajoutez la crème et faites cuire encore 10 minutes à feu doux, sans couvrir pour que la sauce épaississe.


3/ Préparez la sauce : pelez et hachez finement les échalotes ; mettez-les dans une casserole avec le vinaigre, le vin blanc et une pincée de sel et de poivre blanc, et faite réduire à feu vif pour ne conserver que 2 cuillerées à soupe de liquide. Tout en restant à feu très doux, incorporez le beurre par petits morceaux, sans cesser de fouetter. Rectifiez l’assaisonnement. Gardez au chaud dans un bain-marie non bouillant.


4/ Faites dorer les noix de Saint-Jacques à la poêle avec le reste de beurre, 1 ou 2 minutes de chaque cote. Garnissez d’endives des assiettes chaudes et déposez les noix de Saint-Jacques et les coraux dessus. Nappez de sauce, parsemez de pluches de cerfeuil et servez aussitôt.

Archives

Catégories