Archives

Catégories

ET SI CA VENAIT DU VENTRE ?

19/01/2016
ET SI CA VENAIT DU VENTRE ?

Incroyable comme dernièrement, le système digestif est au cœur de nombreux débats Santé. Longtemps boudé voire ignoré, souvent pour des questions de bienséance ... Notre intestin est aujourd'hui considéré comme un organe de premier ordre. Tout simplement parce qu'il serait le siège d'un grand nombre de pathologies ; physiques comme psychiques.


Cerveau et intestin communiquent : c'est un fait. Si bien qu'à un moment donné, on a commencé à en parler en tant que "deuxième cerveau". Les études à ce sujet se sont faites de plus en plus nombreuses, et finalement la communauté scientifique a baptisé ce deuxième cerveau " cerveau entérique". Tout d'un coup, ça sonne un brin plus sérieux ... Du coup, impossible de ne pas se retrouver sous le feu des projecteurs ! Il faut dire que son réseau de neurones en compte 200 millions au moins, et envoie énormément d'informations au cerveau cranien. Plus que l'inverse en realité. C'est dire ...


Grace au site web de la chaine culturelle Arte, j'ai pu creuser un peu le sujet. En lisant les divers articles proposés autour de cette thématique, j'ai appris notamment que le cerveau entérique produit 95% de notre sérotonine. Ce neurotransmetteur participe à la gestion de nos émotions. Celles ci, comme nous le savons jouent un rôle sur l'état de nos viscères. Mais, découverte plus récente : l'inverse est vrai aussi. Les recherches allant plus loin dans ce domaine, des perspectives thérapeutiques s'ouvrent, et on fait des suppositions d'association entre cerveau entérique et maladies neurodégénératives comme Parkinson, qui pourrait donc trouver son origine dans notre ventre ! Idem pour un grand nombre de troubles psychiques. Système digestif et dépression, donc ...


C'est un des premiers liens que Giulia Enders établit : état psychique et système digestif. Jeune médecin allemande, et auteur du maintenant célèbre  " Le charme discret de l'intestin" ... Son livre est à ce point un best seller qu'on le trouve dans nos gares SNCF ! Afin d'introduire son propos par un cas concret et surtout vécu, Giulia Enders nous parle de son problème de peau à l'adolescence. C'est en changeant plutôt drastiquement son alimentation qu'elle parvient à éradiquer sa problématique, sans avoir à recourir à aucun médicament. Plus aucun produit laitier, un minimum de gluten et de viande ... Les améliorations furent rapides et définitives ( pourvu qu'elle reste dans ses nouvelles habitudes). Son livre propose une approche simple et imagée du fonctionnement de notre système digestif : de la mastication jusqu'au passage sur le " trône", chaque étape est expliquée, simplement et sans chichis ... très souvent même avec une pointe d'humour. Et puisque nous parlions du lien entre Santé mentale et système digestif, selon Giuilia Enders : " L'intestin est notre organe sensoriel le plus important. Il compte plus de cellules nerveuses que nos yeux, nos oreilles ou notre peau. Si vous stimulez le nerf qui relie l'intestin au cerveau avec différentes fréquences, vous provoquez des réactions qui peuvent aller de la peur au bien-être. On dit souvent que l'on ressent les choses avec ses trippes : cette expression prend une toute nouvelle dimension avec les avancées scientifiques." Je recommande vivement la lecture de ce livre ! Et en attendant, pour vous mettre l'eau à la bouche ... Cet article paru dans Libération en octobre dernier.


http://www.liberation.fr/france/2015/10/29/ben-mon-colon_1409800


Mais allons plus loin et envisageons être dans la démarche de soigner nos entrailles. D'après Alejandro Junger, ce serait la réponse à bien des maux. Et lire son livre " Clean" change totalement les perspectives en matière de Santé, donnant l'envie profonde de se prendre en main. Junger propose une méthode de detoxination efficace en 21 jours. D'après l'auteur ( également et avant tout médecin, exerçant aux Etats Unis) si nous donnons à notre organisme les moyens et les conditions appropriés nous pouvons restaurer sa capacité naturelle de guérison et ainsi reconsidérer notre consommation de médicaments. Tous les traitements médicamenteux étant bien évidemment considérés comme des polluants chimiques de notre organisme. Et en dehors des médicaments que l'industrie pharmaceutique nous prescrit, il s'agit selon Junger de remettre en question notre alimentation comme base de santé, mais aussi tout ce qui touche notre peau, et enfin tout ce qui nous touche en environement intérieur comme extérieur.


Bien évidemment je pense sérieusement à expérimenter moi-même ce programme de detox ! Cela représente pas mal de changements alimentaires, et il s'agit également de s'équiper d'un extracteur de jus. Je me donne donc un peu de temps avant d'entamer le programme. En attendant, j'ai commencé une forme de "pré-detox", en réduisant autant que possible ma comsommation de sucre, café, alcool, produits animaliers ( viandes et poissons, oeufs, laitiers), gluten. Ce n'est pas facile ! Mais pour chacun de ces produits, des substituts existent. Et finalement je prends conscience du fait que nos habitudes de comsommation ... Ne sont que des habitudes. Et donc si on fait l'effort d'en prendre de nouvelles, ce sont ces dernières qui ensuite " feront leur loi ". C'est aussi simple que ça.


Un dernier ouvrage, à mon avis indispensable dans cette démarche de mieux-être par la nourriture : la Macrobiotique du Dr Kousmine. Même si elle n'est ni la première, ni la dernière à avoir écrit sur le sujet, son nom est une référence et c'est pourquoi je la cite en premier lieu. Un bref historique de ce courant de Santé au naturel (dont la base est encore l'alimentation) fera l'objet d'une publication prochainement. Personnellement, les préceptes de la Macrobiotique m'aident à avoir des repères dans cette démarche de mieux-être par la nourriture. La Macrobiotique peut en quelques mots se résumer à la citation d'Hippocrate .... " que ta nourriture soit ta première médecine ". Sure que vous la connaissiez, celle là ;-)


Pour conclure, disons que le systeme digestif commande beaucoup de choses en nous. Et en lui donnant un peu d'attention et les soins qu'il réclame souvent de façon plus ou moins expressive ( problèmes de peau, inconfort digestif, allergies et intolérances, états dépressifs ... Et la liste est encore longue), nous pourrions prendre notre santé en main et nous défaire de nombreux traitements médicamenteux, qui bien souvent ne font que soulager des symptômes ( et donc ne soignent pas nos problématiques de fond ), en plus de polluer notre organisme. Tout est question de démarche. Et je vois autour de moi qu'à un moment donné, nombreux sont ceux qui souhaiteront passer du statut de spectateur à celui d'acteur. Acteur de sa propre vi...talité !


Take care. Myriam K


P.S : Le titre de cet article est plagié du titre du livre de Pierre Pallardy. Premier ouvrage que j'ai découvert sur le sujet, tout simplement parcequ'il se trouvait sur les étagères de la bibliothèque familiale.

Archives

Catégories